LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

Du Dieu démoniaque ou le génie paradoxal # 3 -Capital insatiable.

Le génie paradoxal débilite, si nous le dévisagions dans l'instant, doucettement les régies fermes et libres sur toutes les parties de notre monde. Sa marche pratique est en elle-même à tout prix, à tous crins, une perforation malfaisante dans la permanence de son état. Une procession maléfique tout à fait fascinante. Une profanation ininterrompue d'identités vierges et sacrées de Peuples humains ravis de leurs prérogatives jeunes et heureuses, de leurs facultés de cultures exclusives et particulières, alors impudemment accaparées, aux yeux des spectateurs bourgeoisement capitulards, au nom d' une sale Légitimité infâme de dernière contrebande.

 

Son projet est pourtant pénétrant de clarté et net de raison et de conséquence. Nous le prédisons. Le Dieu démoniaque terrassera sans équivoque tout ce qui l'entoure. Il anéantira - et a commencé du reste de le faire - l'affaire intime et privée des sociétés, l'organe composant des civilisations. Il sucera la sève méritoire et vertueuse des religions. Son entreprise se continuera sans relâche. Il méprendra même ses amitiés soeurs dont la parenté nuptiale ne vaut provisoirement que pour le secours de sa présomptueuse perpétuation du moment. Affamé de vivre qu'il est, jamais assouvi de supplément, jamais gorgé de maximum. Immodérément avide de suréminence pour toujours et intrinséquement insuffisante.

 

La Règle préparatoire de son système suivra une métalogique graduelle extraordinaire, qui disposera commodément de toutes les normes et contraintes permises par Lui et pour le compte spécial de son Être, Etat et grande abstraction. De ces jours, Il considérera comme possible le droit de fermer à sa part ceux des membres intégrés, soudés artificiellement au calice des idées et doctrines libres, qui étaient jusque-là admis...Amis.

 

Il procèdera, pour faire son Bien, selon une combinaison adroite de phénomènes, à ce point d'en aboutir à violer fréquemment sa propre foi. Il plaidera tout partout pour les mêlées, les émulations et les antagonismes, pour ceux précisément à visée nulle ou de peu d'avantages. Car l'avantage est diverti. L'avantage est ailleurs. En dérivatif, il bradera en premier l'arbitraire illusoire pour tous. Toutes les libertés afférentes au libre-arbitre de l'espèce fourniront ses alibis obligatoires à l'indiscrétion universelle.



25/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres