LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

Du Dieu démoniaque ou le génie paradoxal # 4 - Domination finale.

Cela est établi. Le Dieu démoniaque se rend prêt; Il est en état moral et matériel, dans un proche futur d'atteindre - peu s'en faut - le summum superbe, le plus haut point de la logique faite des Evolutions, telle que celle-ci macère dans sa science apparente depuis l'origine des dynamiques tensorielles des civilisations. Il est sur le point de toucher à sa fin fantomatique, quasi tangible à présent. Il tient le degré sensible de sa vision dégénérante. Et celle-ci, sans rien d'autre qui la nomme, est simplement innommable. Pour qui veut bien la voir ou se donner la peine de la concevoir...avec assurance.

 

Le génie paradoxal accomplira sous peu l'égarement, la déviation au bon sens de la race la plus aberrante et la plus hasardeuse qui soit. Son dessein préparatoire verra le moment donné s'étaler avec ostentation la vérité de sa grande préméditation. Il aura offert l'illusion du libre-arbitre ou les libres-arbitres illusoires. Car aura-t-il intégré le premier que la tendance instinctive des mammifères humains quels qu'ils soient, où qu'ils se trouvent sur la Terre, hors les conditions de milieux, se comprend dans la nature impulsive déterminée dans nos semblables vivants, prédisposés fatalement à débrider les facultés sensitives, intuitives et empiriques qu'ils renferment en eux. Il aura donné à cet objet, rendu sacral depuis, le nom de Liberté. Puis Lui, heureux de son invention, se sera révélé et distingué avantageusement au reste du monde, comme le Père charnel de l'Oeuvre, et ce déjà d'avant, pendant et après Lui. Ainsi, tout animal humain fâché par ce qui vient, ou est venu contrarier son manifeste instinct naturel, aura trouvé auprès de l'Être néfaste le secours d'une Bienfaisance qu'il croira large, grâcieuse et bénévolement amie.

 

C'est que cet animal humain aura insuffisamment pratiqué les principes normatifs et occultes de ce génie paradoxal. Il aura exclu de son esprit qu'à l'arrière de la Face diabolique si bonne, si douce, si compatissante et bénignement civilisatrice de la Toute-Puissance, une autre intelligence se déferle dans toute son extension, qui assiège vite et s'adapte aisément aux situations aussi insolites soient-elles.

 

Cette intelligence contient avec force un seul objet dans son intime fondement, dans son intuitive base, à savoir l'Acquisition finale de la planète toute entière. Le Dieu démoniaque pense avec convoitise ce dessein secret de se sauver Lui-même et de sauver les semblables de son espèce, un dernier jour prochain qui verra l'extinction fatale des réserves possibles de notre Terre. Il conçoit par avance les temps sérieux à venir, et Il considère comme vital, supérieur de les déterminer, ces temps, avant tout autre et de s'attribuer selon un développement continu et sérié la propriété des biens et des milieux au-dessus de tout autre. L'entreprise a d'ailleurs été initiée, tel que l'envisage la visionnaire théorie: nos mammifères humains invoquent avec insistance le secours de la servitude et le droit à la Liberté. Quand dans le même temps se soumet sur pied, à leur insu, la plus imperceptible soustraction frauduleuse de biens énergétiques et minéraux des Peuples divertis.

 

Ne nous méprenons pas encore. Le génie paradoxal ne faisant cas d'aucune communauté, d'aucune société, d'aucune coutûme, pour Lui, les nuances et les particularismes éthniques ne revêtent nulle portée, nul intérêt dans la construction qu'Il a élaborée de son plan d'action destiné à son but ultime de domination finale. Il ne lui tient guère d'avoir en propre ou de détenir les modalités sensitives des Peuples. Il ne lui prend pas plus de se saisir de leurs passions ou de leurs sens particulièrement spéciaux. Pour vrai, c'est l' Autorité de sa puissance sur les autres puissances qui Lui importe. C'est la prescription de son Abstraction, de son Concept idéal et génésique qu'Il espère à la fin. La suprématie totale, entière et parfaite sur les trésors enfouis du monde parviendra à l'accrétion de la seule Vérité mystérieuse qui vaille (dont tout homme libre doit avoir connaissance) et qui réside dans l'imposition à terme, au nom de la force légitime et supérieure à toutes, de ses croyances, des dispositions intellectuelles, morales et psychiques au service de sa seule Essence majeure et primipare.



28/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres