LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

Les dépendances premières, le 14/06/2012.

Quoi de plus cher et aimé que ce voeu exceptionnel d'absorber et de dégager si posément,l'air rare et spécial, serti des chaleurs et des fraîcheurs, de tant et tant d'ancêtres de famille et de sang, qui vous ont semé l'âge et les coeurs, devancé les aubes et les accomplissements, les faims maternelles et les espoirs de vos pères ? Quoi de plus cher ? Quoi de plus valeureux et plus beau que les poussières très fines et légères de votre race familière et liée, que les poudres insensées de vos hauts villages faciles et de vos croulantes maisons pauvres, pitoyablement splendides ? Quoi? Quoi de plus considérable et grand que les débris de vies tendrement goûtées qui ont depuis lors trépassé en secret, en silence, ces vies en leurs temps tellement estimables qui ne sont et ne seront nécessairement jamais plus ? Quoi de plus merveilleux ?

 

Que nous manquent ces présences réchauffantes aujourd'hui, ces ombres rassurantes et rythmées lentement d'autrefois, ces regards sages, près de la terre, près des choses, près des sensations et des êtres. Ces mémoires invinciblement efficaces, qui pénétrent un jour profondément un homme, son coeur et son esprit, et qui enfantent en lui, dans l'euphorie de la chair et des veines, l'intrigue intérieure de son Identité forte pour la Vie. Ce sont de ces choses qui écorchent si vivement une âme raflée. C'est cela qui froisse et abîme par entailles pénibles, cruelles et furieusement muettes, le foyer intérieur d'une conscience, d'un corps arraché du sol coutumier de sa province, de son pays, et qui aurait dû doucement s'élever à la simple fierté apte et relaxée des Siens.



14/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres