LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

LE BLOG DE LAIB AZEDINE- Editions de la Lettre Libre

Du Dieu démoniaque ou le génie paradoxal # 2- Manipulation.

Sans détour, le Dieu démoniaque ne fait intimement corps avec nul principe, nulle règle morale, nulle norme gardienne de concorde calme et douce entre les pays, bonne et indulgente pour le plus grand nombre d'individus qui font chair sur la surface innocente de cette Terre. Il n'a d'inclination puissante et hystérique que pour l'intérêt spécial de sa survivance, que pour le compte secret, fatalement éternel, de sa continuation supérieure et irrésistiblement nécessaire dans les consciences domptées et réduites de toutes les générations qui nous ont antérieurement existés. Il avait jadis la main élémentaire sur toutes les anatomies politiques, toutes les matières réelles et vivantes d'hommes et de femmes traînant le fait d'un certain contenu visible et reconnaissable sur le champ. Il absorbait alors par ses prodigieuses narines les airs matériels des bonnes gens en toute place de la planète, les énergies réservées des régions, les trésors possibles des espaces, les fonds forts des Nations. Il rugissait de menaces. Il tirait du sommeil certains chefs blindants et précipitaient les souverains trop plein de plénitude. Ainsi, se retenait en entier les valeurs invulnérables des pouvoirs étripés du monde entier. Il était le point intérieur, vampire aspirateur, propriétaire et compensateur des Peuples et des Territoires. L'Exemple exact des Races et des Origines. Il est passé, sachons-le, sur le marchepied de la complication, de l'évaporation et de l'épaisseur invisible. Le génie paradoxal a mis au monde depuis la plus sérieuse anomalie existentielle pour l'espèce de tous les temps, la plus effroyable trame de manoeuvre contre-volonté de l'Histoire, l'emprise la plus inhumaine et déshumanisante de l'Evolution. C'est l'opiniomanie totalitaire. L'immonde Être tutélaire a frappé de nullité l'inimitié sommaire et brutale du passé. Il n'achève plus les Haines des uns, puis successivement celles des autres. Non. Il organise et transmet la contagion absolument globale et neutralisante d' idées selon les circonstances. Maintenant, c'est l'envahissement des têtes, des souffles et des pensées qui importe. C'est la pollution des réalités qui intéresse. C'est la souillure industrielle des Consciences, l'infection des concepts et des entendements humains qui tiennent à cœur. Le Dieu démoniaque s'emploie à disséminer de l'impression, du sentiment de ressentir, à propager, colporter de la vision, de la vision, même confuse, de la vision, toujours, rien que cela. Vision de la tragédie, de l'incident et du malheur les plus vraisemblables possibles à répandre aux yeux et aux esprits simples ou manifestement hérétiques.



07/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres